Le ramonage de cheminées


Comment ramoner une cheminée de foyer ou de fournaise

Le ramonage des cheminées est très important pour la prévention contre le feu et les dangers d'incendies. Quand on fait le chauffage d'une maison en brûlant du bois de foyer ou de l'huile à chauffage, il faut savoir comment ramoner la cheminée tous les étés.

La cheminée sert à aspirer et évacuer la fumée et les vapeurs toxiques de la combustion hors de la maison. C'est pourquoi tous les systèmes de chauffage à combustion ont une cheminée.

La fumée contient des substances qui vont adhérer à la surface de l'intérieur de la tuyauterie de la cheminée, ce qui diminue sa performance. Une des substances produites est la créosote, qui est inflammable, mais se trouvant dans un endoit sans flammes, elle peut s'accumuler sur les parois. Si l'accumulation devient trop importante, l'air chaud peut finir par l'enflammer, et on a alors un feu de cheminée.

Pour éviter les problèmes, on va donc ramoner la cheminée tous les étés, afin de ne pas laisser la créosote s'accumuler. C'est un travail de nettoyage facile à faire soi-même, sauf si vous avez peur de monter sur le toit de la maison.

Il faut donc utiliser une échelle pour monter sur la toiture. En faisant attention pour ne pas frotter les pieds sur le revêtement de toit, si il est en bardeau d'asphalte, on dévisse le capuchon et mesure la grosseur du tuyau de la cheminée. On doit se procurer une brosse à ramoner, souvent appelée hérisson, fait pour la dimension du tuyau, sinon le travail ne sera pas bien fait.

Il existe plusieurs types de brosses à ramoner. Les ramoneurs sont équipés d'une brosse fixée à une tige de fibre de verre, à laquelle il peut fixer d'autres tiges. Cela lui permet de bien frotter la paroi, et de descendre la brosse en vissant une tige additionnelle pour allonger la poignée de la brosse. C'est cependant un équipement de ramonage assez dispendieux. La facture d'un ramonage est bonne à conserver pour les assurances.

Photo d'une brosse à ramonage

Pour l'usage domestique, une brosse de ramonage reliée à une bonne corde, à laquelle on fixe un bon poids est habituellement suffisant. Il suffit de faire bouger la brosse de haut en bas par sections, afin de brosser les dépôts, et ce, jusqu'au bas au ce trouve le couvercle de ramonage de la cheminée. Si la brosse est vraiment serrée, on passe la corde dans le tuyau, attache la brosse au bas, puis on la tire par le haut. Il faut vraiment s'assurer que la brosse est bien fixée à la corde, pour qu'elle ne se détache pas et reste prise dans le tuyau de la cheminée.

Une fois le brossage terminé, on va où est installée la fournaise pour enlever le couvercle au fond de la cheminée, ce qui permet de retirer les poussières et déchets du nettoyage. Le couvercle est habituellement muni d'une protection qui l'empêche de tomber avec le temps et la pression. C'est une petite barre de retenue qu'on repousse simplement d'un côté pour libérer le couvercle. On l'enlève délicatement car il va contenir la poussière, et si il y en a beaucoup, il peut en tomber sur le sol.

Photo du couvercle pour enlever la poussière du ramonage

Avec un miroir, qu'on place sous la cheminée pour voir le ciel à l'autre extrémité, on vérifie si le tuyau est bien nettoyé, et que rien n'est resté dans celui-ci. Si tout est bien propre, on peut remettre le couvercle et la barre de protection qui le maintien en place. 

Il ne reste qu'à remettre le capuchon de cheminée en place, et tout est sécuritaire pour la prochaine saison de chauffage. Comme vous êtes déjà sur le toit, c'est une bonne occasion de vérifier les joints de goudron des évents, cheminées, col de cygne, ou autre système de ventilation de la maison qui sort du toit, et de les colmater si il y a un risque de fuite. Quand on va faire le ramonage d'une cheminée, c'est aussi une bonne occasion de vérifier et vider les gouttières.