Peindre un plafond de tuiles


Comment appliquer une peinture sur un planfond de tuiles

Le plafond recouvert de tuiles acoustiques est excellent pour la décoration d'une pièce et pour l'isolation sonore, mais, avec le temps, elles jaunissent, et on doit alors les peindre.

Si on y applique de la peinture pour la première fois, la fibre de carton des tuiles du plafond va en boire une bonne quantité, et même nécessiter une deuxième couche. Pour ne pas gaspiller de la bonne peinture de finition, il est recommandé d'y appliquer une couche d'apprêt.

Peindre un plafond est plus facile, selon moi, que de peindre des murs, car on n'a pas besoin de déplacer tous les meubles. On utilise simplement un bâton télescopique pour y visser le rouleau à peinture, et ainsi atteindre le plafond sans devoir utiliser un escabeau. De plus, il suffit de recouvrir les meubles et le plancher d'une vieille couverte, ou d'une toile de protection, pour éviter que des éclaboussures ne les tachent.

Photo de la peinture en section des tuiles de plafond
On peint les tuiles par section le long des joints

On va utiliser un rouleau aux poils long, afin de prendre la forme du motif des tuiles de plafond le plus possible, et on trempe le rouleau de façon à l'enduire d'une bonne couche de peinture, sans qu'il en dégoûte, naturellement. De cette façon, la peinture à plus de chance de pénétrer dans les joints entre les tuiles.

Photo de l'application au rouleau de peinture sur les tuiles
On appui un peu sur les joints des tuiles en roulant

Lorsqu'on applique la peinture, on procède comme pour peindre au rouleau, sauf qu'on va ensuite repasser sur les joints pour s'assurer que de la peinture y soit entrée. Si les joints sont bien creux, on va passer un des bouts du rouleau en coin, pour y faire entre la peinture, et on va ensuite repasser le rouleau pour enlever les traces et coulisses.

Photo de l'utilisation du coin du rouleau pour peindre les joints creux
On utilise un coin du rouleau pour peindre les joints creux

Selon le motif décoratif des tuiles, il est possible que même une pression avec le rouleau à peinturer ne les recouvre pas. On va alors donner un petit coup de pinceau où il y a des manques dans les joints.

Puis, comme d'habitude, on passe le rouleau le plus près des murs, pour limiter la quantité de découpage au pinceau qu'on devra faire ensuite. C'est probablement la partie la plus ennuyeuse du travail de peinture, car on doit le faire de façon plus minutieuse et habituellement dans un escabeau qu'on doit constamment déplacer.

Si on peut simplement déserrer le plafonnier un peu pour qu'il y ait un jour entre sa base et le plafond, cela va simplifier le découpage. Sinon, on va utiliser du ruban à masquer et en recouvrir le contour avant de le peindre. De cette façon, on peut procéder au découpage plus vite, sans risquer de salir le plafonnier.