Planter des piquets ou poteaux de bois dans le sol


Comment planter un piquet ou un poteau pour une clôture ou un patio

Planter les poteaux, ou piquets de bois, pour faire l'installation d'une clôture, ou pour la pose des jambes pour la construction d'un patio en bois, est un travail assez facile à faire soi-même. Il faut juste une pelle à creuser les trous de poteaux, nommée tarière, qui est habituellement louée pour le temps du travail.

Un piquet planté dans la terre doit descendre sous le point de gel du sol. Sinon, la gelée va faire bouger le sol, qui va faire bouger les poteaux, et naturellement déformer la charpente que les piquets sont supposés garder solidement en place. Pour une clôture, il faut absolument bien installer les piquets, car le vent souffle dans celle-ci comme dans une voile.

Selon la région, le gel descend dans le sol différemment, il faut donc s'informer de la bonne profondeur. En général, un trou d'une profondeur d'une trentaine de pouces est suffisant pour éviter le mouvement des poteaux de bois.

Pour la pose des piquets d'une clôture de bois, ou des pattes d'un patio, il faut s'assurer de la position de ceux-ci, qui est une partie critique du travail. Il est préférable de tirer une ligne avec une ficelle, puis, en plantant un petit piquet temporaire pour marquer le centre de la position à creuser dans le sol. On laisse généralement huit pieds entre les piquets pour utiliser du bois de charpente et des panneaux de longueur standard, ce qui réduit le travail de coupe des matériaux.

Vous utilisez une pelle à creuser des trous, ou une tarière à essence motorisée qui utilise une vrille pour creuser le sol. Une fois le trou creusé, vous devez y placer le poteau et le renchausser de façon à ce que sa base soit solide. On utilise soit du béton, qu'on coule dans des tubes ou directement dans le trou, ou de la poussière de roche. Les deux façons sont efficaces, mais il faut absolument traiter le bois qui est dans le sol si vous utilisez de la poussière de roche, ou des piquets de cèdre, qui résistent bien à l'humidité.

Plan d'un poteau planté dans le sol

Si vous coulez les poteaux dans le béton, utilisez des sonotubes ou versez-le directement dans les trous, si ils ont une forme acceptable. Renchaussez le contour du trou pour couler le béton un pouce plus haut que le sol, si vous n'utilisez pas de tubes, ce qui empêche l'eau de rester autour du poteau de bois et de l'imbiber.

Il faut positionner le piquet dans le trou avant d'y verser le matériel qui forme la base, sinon, vous aurez de la difficulté à le mettre en place correctement. Il est fréquent de laisser les poteaux de bois dépasser plus haut que la hauteur voulue, pour ensuite tracer une ligne avec un niveau pour ensuite les couper avec une scie circulaire électrique.

On plante les piquets de métal avec une masse

Il existe des piquets de métal avec une base qui est prévue pour recevoir et visser en place un poteau de bois de 4x4. C'est un piquet avec une pointe métallique qui est planté dans la terre avec une masse ou un maillet. Mais quand il y a du métal et de l'humidité, la rouille fait habituellement son travail. C'est donc une solution moins durable, mais moins difficile à exécuter pour installer des piquets de clôture plus rapidement.

Photo d'un piquets de métal pour planter une clôture

Les poteaux qui forment les montants pour la porte de jardin doivent être posés très solidement, afin d'éviter qu'elle ne bouge avec le temps, et finisse par ne plus fermer correctement. On plante souvent le poteau qui porte les pentures un peu plus creux dans le sol, et on installe aussi un linteau au haut de ceux-ci pour en augmenter la solidité.

Une fois les piquets, ou poteaux de bois, posés en place et bien solides, vous pouvez procéder à la construction de la clôture, ou l'assemblage et construction de la charpente du patio. Naturellement, il faut utiliser un protecteur pour le bois extérieur à la base des poteaux pour les protéger des intempéries et infiltrations d'eau, et ainsi conserver les matériaux de vos piquets en bon état plus longtemps.