Refaire les joints de calfeutrage des portes et fenêtres


Comment faire la rénovation des joints de calfautrage des portes et fenêtres

Refaire les joints du calfeutrage des portes et fenêtres est quelque chose que l'on doit faire périodiquement. Avec le temps, le produit à calfeutrer va sécher et se contracter, ce qui produit des fissures qui laissent entrer le vent et la pluie.

Si la pluie peut entrer, il va sans dire que la charpente de la maison peut en souffrir. Même une infiltration d'air va causer une condensation, qui avec le temps, va faire moisir le bois de charpente et les fenêtres.

Un bon calfeutrage est important, car c'est une des composantes d'une bonne isolation thermique. L'hiver, la condensation va devenir de la glace, qui fait geler la porte et les fenêtres en place. Naturellement, l'air froid qui entre va augmenter les frais pour le chauffage. C'est pourquoi on doit bien calfeutrer les portes et fenêtres de la maison.

On doit donc inspecter les joints du calfeutrage de temps en temps, pour vérifier qu'ils sont en bonne condition. C'est une des choses que je vérifie lors des bricolages d'automne en préparation de l'hiver. Si on détecte un rétrécissement ou un craquelage des joints, on devra refaire le calfeutrage pour s'assurer qu'ils sont bien étanches.

Comme le vieux calfeutrage est sec, a sûrement changé de couleur, et est habituellement trop gros pour être directement recouvert par une nouvelle application de produit à calfeutrer, on doit l'enlever. Il est rare qu'il s'enlève facilement, car il est sec et dur, on doit souvent le chauffer pour le ramollir.

Photo du chauffage du calfeutrage avec une torche à souder

On peut utiliser un pistolet chauffant pour le décapage de la peinture, ou une torche pour souder la tuyauterie. Comme on ne veut pas endommager la peinture qui recouvre l'encadrement de la porte ou de la fenêtre, on chauffe le calfeutrage lentement en un mouvement de va-et-vient, sur une petite longueur. Une fois ramolli, on découpe le vieux calfeutrage en passant un couteau tout-usage le long du cadrage et du revêtement extérieur.

Photo du découpage du calfeutrage au couteau

Une fois que le vieux calfeutrage est enlevé, on peut en profiter pour nettoyer le contour des fenêtres avec un peu d'essence à briquet, et ainsi avoir une surface bien propre pour l'application du nouveau produit à calfeutrer.

On enlève le calfeutrage en petites longueurs

Puis, il ne reste qu'à appliquer le nouveau joint de calfeutrage. On coupe l'ouverture du tube en angle, de façon à obtenir un joint de la bonne grosseur. Si le vieux produit a laissé des traces sur le cadrage, on l'applique pour les recouvrir, sauf si cela produirait un joint trop gros.

Comme le ciment de la fondation, ou le revêtement extérieur, est rugueux ou porte un motif, on va appuyer la pointe de l'applicateur contre le cadrage de la fenêtre, et ainsi obtenir un joint plus lisse et droit. Avec le pistolet à calfeutrer, on doit faire sortir le produit, et avancer à vitesse constante, pour appliquer la même quantité de calfeutrage tout le long du joint.

Photo de l'application du produit à calfeutrer

Si on ne fait pas ce genre de travail de rénovation souvent, avec un peu de pratique, on va faire des joints de plus en plus lisses et égaux. On va donc commencer l'application du calfeutrage à un endroit moins visible, puis une fois plus habitué, on va calfeutrer les portes et fenêtres de la devanture.

Remplacer le calfeutrage des portes et fenêtres est un travail de bricolage assez facile à faire soi-même, il faut juste savoir comment le faire, et prendre son temps pour le faire correctement.