Insonorisation acoustique d'une maison


Comment insonoriser une pièce de maison

L'insonorisation d'une maison, ou simplement d'une pièce de celle-ci, est fait pour l'isoler contre le bruit. On utilise donc des matériaux d'isolation phonique, qui sont résilients aux vibrations, pour empêcher les sons d'entrer ou sortir de la pièce.

L'idéal, c'est de prévoir avant la construction de la maison les pièces que vous désirez isoler contre le bruit. Cela permet de faire la pose de laine de verre isolante acoustique dans les divisions et au plafond, avant la pose du revêtement mural et des plafonds.

Cependant, il est fréquent d'acheter sa maison et ensuite constater que l'insonorisation n'est pas suffisante pour certaines pièces. C'est souvent la chambre à coucher qu'on veut isoler contre le son et les bruits. Insonoriser le plafond et les murs du garage est fréquent pour limiter le son que produit l'ouverture de la porte de garage coulissante.

Pour insonoriser une pièce correctement, il faut éliminer la propagation des vibrations qui forment les bruits. Comme le son se propage plus difficilement dans les matériaux flexibles et poreux, on utilise de la laine de verre phonique, de la mousse, des barres résilientes pour fixer le gypse, et autres techniques qui va amortir et éliminer plus efficacement les bruits qui proviennent des murs et plafonds.

Plan de la pose de laine de verre isolante dans les murs et plafonds

Insonoriser un plafond se fait en ajoutant de l'isolant phonique entre les solives du plancher supérieur. Souvent, pour limiter la démolition et le travail, on insonorise un plafond en faisant la pose de tuiles acoustiques qui sont collées ou posées avec une agrafeuse par-dessus celui-ci. Si le plafond est assez haut, vous pouvez faire la pose d'un plafond suspendu qui utilise des tuiles acoustiques.

Plan de la pose de panneaux acoustiques sur les murs et plafonds

L'insonorisation d'un mur contre les bruits est moins simple. Pour y jouter un revêtement isolant, il faut ajuster toutes les boîtes d'interrupteurs et de prises électriques. Comme il est rare que l'électricien laisse plus de fils électrique que nécessaire, il est fréquent que cette partie du travail complique les choses. L'ajout de barres résilientes directement sur le gypse existant, et le matériel isolant que vous ajoutez font perdre un peu d'espace. Faire la démolition du gypse existant pour mettre de l'isolation directement entre les colombages est plus salissant, mais vous ne serez pas contraint de modifier l'installation électrique.

Isoler les murs et les plafonds contre le son est inutile si vous n'isolez pas la porte intérieure qui est habituellement vide. Vous devez donc la remplacer par une porte pleine, ou une porte qui est insonorisée. De plus, comme le bas de la porte doit avoir un jour entre elle et le plancher, il faut utiliser un seuil de porte tombant pour fermer le joint qui se trouve au sol. Le seuil tombant est fixé au bas du battant de porte et va s'appuyer sur le sol quand elle est fermée.

Pour insonoriser un plancher, il faut rénover le plafond qui se trouve sous celui-ci, ou ajouter un revêtement de sol comme un tapis épais. Ajouter un couvre-sol de parquet flottant peu aider, à cause du coussin de caoutchouc qui se trouve sous celui-ci, mais il n'éliminera pas les bruits de pas aussi efficacement.

L'insonorisation d'une pièce est souvent faite par étapes, pour limiter les dépenses et la démolition. On débute habituellement par améliorer l'isolation phonique de la porte. On va souvent changer la porte et installer un seuil tombant, puis évaluer la performance. Si il n'y a pas de pièce au-dessus, on peut souvent éviter d'isoler le plafond, si l'isolant thermique coupe suffisamment les bruits. Les murs intérieurs sont rarement insonorisés et vous devrez sûrement les rénover pour y ajouter un isolant acoustique.