Braiser et modifier un mur porteur


Comment braiser et modifier un mur porteur de maison

Savoir comment modifier un mur porteur de façon conforme et sécuritaire est très important, car il supporte la charpente de la maison qui est posée dessus. Si on ne fait pas le travail de modification la bonne façon, il est possible d'endommager, ou même, que le plancher supérieur ou le toit de la maison s'affaissent.

Les colombages sont les pièces de bois placés verticalement dans le mur, qui lui donne une force de soutien. Les lisses, en haut et en bas du squelette du mur, servent à répartir le poids de la structure et retenir les montants en place.

La modification d'un mur porteur est habituellement faite pour y percer une porte, une fenêtre, ou autre ouverture, dans la division porteuse. On peut aussi enlever le mur complètement, pour le remplacer par une poutre de bois ou de métal, et ainsi former une seule grande pièce à partir de deux plus petites.

Plan de l'assemblage de la charpente d'un mur

Pour procéder à la rénovation d'un mur à modifier le plus rapidement possible, on prépare tous les montants, linteaux et autres pièces qui servent à la construction du mur de support avant de faire la démolition de l'ancienne division. De cette façon, on peut remettre plus rapidement les montants et la poutre, ou le linteau, en place et enlever le poids de sur les braises. On va aussi enlever le revêtement intérieur qui recouvre le mur pour exposer la charpente et prévoir le travail correctement.

Comme le mur est porteur de la charpente qui repose sur celui-ci, il faut la supporter afin d'enlever le poids sur le mur et ainsi le modifier de façon sécuritaire. Dans le cas d'un mur extérieur, comme pour remplacer une porte normale par une porte patio, on doit braiser et supporter la charpente du plancher, ou du toit, à l'intérieur de la maison, en utilisant des poutres de bois de charpente de 4x4 ou 6x6 et des poteaux de métal ajustables.

Poteaux qui supporte la charpente
Support de la charpente avec des poteaux ajustables

Comme le revêtement du plafond est sûrement en gypse ou en plâtre, il faut en enlever une partie, afin d'installer la poutre de bois directement sous les solives du plancher supérieur, ou sous les fermes du toit. On installe la poutre de braisage le plus près du mur à modifier, mais en conservant assez d'espace pour travailler et installer la nouvelle poutre ou le linteau. On met une solive de bois à plat sur le plancher, pour mieux répartir le poids qui sera exercé par les poteaux ajustables de la braise. Il faut s'assurer que les poteaux ajustables sont bien droits, mais sans devoir utiliser un niveau.

Dans le cas d'un mur porteur intérieur, on fait le même travail, sauf qu'on doit braiser la charpente au-dessus des deux côtés du mur. On doit donc installer deux braises. On utilise ensuite la vis d'ajustement des poteaux pour les allonger, et transférer le poids de la charpente du mur aux braises.

Une fois que les braises sont en place et supportent la charpente, on peut faire les modifications au mur porteur. Pour l'ajout d'une porte, on procède ensuite comme pour une division normale non-porteuse, comme expliqué sur ma page comment ajouter une porte dans un mur.

La modification d'une division porteuse est plus compliquée à faire soi-même, car on doit savoir comment bien braiser et supporter la charpente qu'elle porte. Une fois que la charpente du toit ou du plancher est bien braisée pour éviter tout mouvement, on peut procéder à sa rénovation.