Mur porteur d'une maison


Comment identifier les murs porteurs d'une maison

Le mur porteur d'une maison est une structure capitale de la charpente, car il supporte tout le squelette de bois qui le surmonte. Son rôle est dont primordial, car c'est sur lui que repose le poids de tous les matériaux qui sont assemblés au-dessus de celui-ci. Naturellement, il est important de ne pas le retirer, ou de compromettre la solidité de ce type de mur, par des travaux de rénovations qui pourraient l'affaiblir. Les murs extérieurs sont habituellement tous porteurs.

En général, le mur porteur se trouve au centre de la maison, car il va habituellement supporter les solives de part et d'autre de sa structure. Naturellement ce n'est pas une règle, et il peut y avoir une division porteuse un peu partout dans une maison, si elle supporte la structure qui la surplombe. On peut vérifier si une division se trouve à mi-chemin entre les murs extérieurs du sous-sol, du rez de chaussé, ou aux étages, et alors, probablement être porteuse. Elle aura pour rôle de supporter la charpente du plancher supérieur, et parfois celle du plafond dans les anciennes constructions, où les fermes de toit préassemblés n'existaient pas encore. On peut donc mesurer la position du mur, pour avoir une idée si il est positionné au centre de la maison.

Mur porteur sous les solives au sous-sol
Mur porteur sous les solives au sous-sol

Les indices physiques d'une division porteuse en 2x4 sont la position des montants en bois de charpente qui la forme. Les colombages, qui sont les montants de bois placés verticalement dans l'assemblage du mur, sont placés à une distance constante de 16 pouces pour une cloison conventionnelle. Pour un mur porteur, les colombages en 2x4 seront espacés aux 12 pouces, pour en augmenter la solidité et le support. Les lisses, qui sont les pièces de bois utilisées horizontalement au haut et en bas du squelette en bois, seront doublées au haut du mur. On peut utiliser un détecteur de montant pour déterminer la position des colombages dans la division sans en retirer le revêtement.

Plan de charpente d'un mur porteur en 2x4
Charpente en 2x4 d'un mur porteur avec une porte

La présence d'un linteau en 2x8 ou plus, placé au haut des ouvertures des portes, ou des fenêtres, est un autre indice qu'un mur est porteur. Ce type de linteau indique qu'il y a une bonne charge placée sur celui-ci, et qu'on veut éviter toute déformation de la charpente du chambranle. Même si tout semble montrer qu'un mur n'est pas porteur, il est toujours préférable de faire appel à un menuisier charpentier pour faire la vérification. On ne sait jamais comment la structure d'une maison est assemblée, et si la construction a été faite en respectant les règles d'architecture.

Poutre porteuse du sous-sol
Un mur placé directement au-dessus de la poutre du sous-sol est habituellement porteur

Si un mur est placé dans le même sens que les solives, qu'il est placé sous les fourrures du plafond qui servent à y visser le gypse, c'est probablement pas un mur porteur. Si les solives du plafond ou du plancher supérieur se croisent au-dessus du mur, ou qu'une poutre et des poteaux sont placés sous celle-ci au sous-sol, ce n'est probablement pas un mur porteur. L'idéal est de consulter le plan de construction de la maison si on le possède.

Naturellement, si on veut retirer une cloison dans une pièce, il est toujours préférable de consulter un expert charpentier pour s'assurer qu'un mur est porteur ou non, et si il peut être retiré sécuritairement. Si on désire modifier ou remplacer un mur porteur par une poutre, on va devoir braiser la charpente qui le surplombe pour retirer la cloison et la remplacer par la poutre. C'est encore un travail qu'on devrait donner à un entrepreneur général pour s'assurer de ne pas compromettre la solidité ou fragiliser la charpente de la maison.