Faire la pose d'un faux plafond


Comment faire la pose d'un faux plafond de bois

Le faux plafond en bois est une façon d'améliorer la décoration d'une pièce, mais c'est aussi une façon de diminuer la hauteur de celle-ci, ou d'améliorer l'isolation sonore du plafond. Les vieilles maisons ont souvent des plafonds très hauts, ce qui facilite les travaux de pose d'un faux plafond.

Si le but n'est que de recouvrir le plafond existant avec un lambris de bois, il suffit de procéder comme pour la pose de lambris sur les murs. Donc simplement clouer des fourrures dans les solives qui forment la charpente du plafond existant, pour ensuite poser le revêtement de bois sur celles-ci.

Si on veut descendre la hauteur du plafond de quelques pouces, on doit alors construire un squelette en bois de charpente pour ensuite le suspendre, comme pour la pose d'un plafond suspendu commercial fait de rails et de panneaux de PVC.

Comme le plafond ne portera qu'un mince revêtement de bois, l'utilisation de 2x3 est suffisante pour construire la charpente. Selon les dimensions, il est préférable de procéder en sections, car il faut la lever et la mettre en place. Il faut aussi laisser un jeu d'un demi-pouce pour pouvoir glisser l'ossature de bois en place. On construit la charpente du faux plafond tout comme pour l'assemblage de l'ossature en bois d'un mur.

Une fois qu'une section est assemblée, on la fixe aux contours des murs avec des clous de charpente. Naturellement, il faut tracer une ligne avec un niveau pour que le faux plafond soit bien droit. Pour supporter le centre des montants, on utilise des équerres de fixations. On en fixe une sur le montant et une à la solive du plafond existant pour ensuite y passer de la broche de métal et le suspendre en place. Il suffit ensuite de bâtir une autre section, et la joindre à celle qui est déjà en place.

Une fois que l'ossature de bois du faux plafond est installée, on fait la pose du revêtement de plafond décoratif. C'est habituellement du lambris de bois qu'on va installer, mais on utilise aussi du lambris de PVC qui est plus facile à laver et qui ne change pas d'apparence avec le temps.

Pour augmenter l'isolation phonique, on peut y poser des tuiles de plafond acoustiques, facilement fait avec une brocheuse, mais il faut assembler la charpente du faux plafond pour la largeur des tuiles. Si l'espace au dessus de l'ossature le permet, on y installe de la laine d'isolation acoustique.

L'important, c'est de bien assembler et fixer l'ossature du faux plafond en place pour qu'elle ne bouge pas avec le temps. Il est préférable d'utiliser une cloueuse pour faire la pose du revêtement sur la charpente du plafond, afin de ne pas la fragiliser en la frappant continuellement avec un marteau pour faire la pose des lamelles de bois.