Couler une dalle de béton


Comment faire le coffrage pour couler une dalle de béton

Faire le coffrage et couler une dalle de béton est un travail de rénovation assez facile à faire soi-même. Il faut simplement bien construire le coffrage dans lequel on va couler le ciment.

Pour qu'une dalle en béton soit durable pour longtemps, le sol sur lequel celle-ci est coulée en place doit être stable et solide.

Si la base de la dalle est trop molle, celle-ci va bouger avec le gel et le dégel, pour finalement craquer ou devenir trop croche. On doit alors refaire la surface du trottoir craqué, ou démolir la dalle de ciment qui est trop croche pour en refaire une nouvelle.

Pour s'assurer qu'une base est bien stable, il est préférable d'utiliser plusieurs pouces de gravier 0-3/4 que l'on compacte avec un compacteur à essence. Cette base en gravier va laisser s'échapper l'eau de pluie, et ainsi mieux réagir au gel.

Photo de la base en gravier

Si la dalle qu'on coule est pour faire un trottoir, on va simplement creuser le trou un peu plus large pour y placer les planches qui vont former le coffrage. Si la dalle dépasse du sol, on peut alors simplement excaver la largeur nécessaire, puis installer les planches du coffrage en les immobilisant avec des piquets, selon le revêtement de sol qui l'entoure.

Une fois que la base de rocaille prête, on va donc assembler le coffrage qui va donner forme à la dalle. Dans mon exemple, on fait la rénovation de la base d'un escalier de ciment qui est entouré d'asphalte.

Photo du coffrage d'une dalle de béton

Pour l'assemblage du coffrage, il est simplement important de placer les planches bien droites, en utilisant un niveau, et de bien les immobiliser. Que ce soit en utilisant de gros objets lords, en utilisant des braises, en vissant les coins ensemble avec du bois de charpente... Il faut simplement faire un contour assez solide pour y couler le béton sans que la forme bouge.

Selon la dimension de la dalle, la quantité de béton qu'on doit utiliser peut nécessiter qu'on commande du béton prémélangé qu'un camion vient nous livrer. Il faut alors bien calculer le volume de la dalle afin de bien commander la bonne quantité de béton. Si la dalle est petite, on peut mélanger du ciment en sac à mesure.

Photo du mélange d'une poche de ciment

Si on mélange nos poches de béton nous-mêmes, l'idéal c'est de le faire à deux, afin de mélanger et couler le ciment de la dalle à mesure, et celà, assez vite pour qu'il ne fige pas entre les préparations.

Puis, il ne reste qu'à remplir de béton le coffrage de la dalle, bien de niveau, ou avec une légère pente selon le cas. Naturellement, il faut y mettre du grillage de métal qui va aider à la solidité de la dalle.

Photo du grillage et ciment de la dalle

Puis, une fois que la forme est bien remplie, on laisse le tout reposer avant de faire le lissage du ciment. Quand c'est pour l'extérieur, on va habituellement la lisser avec une truelle de bois, ou un bout de bois de charpente, ce qui va lui donner un fini assez rude, afin qu'elle ne soit pas trop glissante lorsqu'elle est mouillée. Pour le coullage d'un plancher de ciment, ou une dalle intérieure, on la rend bien lisse avec une truelle de métal.

Photo du lissage du béton avec un bout de bois

Si le contour de la dalle est visible, qu'elle sert de marche d'escalier ou comme trottoir, on va habituellement utiliser une truelle de contour, afin de lisser et donner la forme ronde aux rebords de celle-ci.

Ensuite, on laisse sécher pour un jour ou deux avant de défaire la forme ou d'y marcher. Si le soleil frappe directement le béton, on devrait le recouvrir de toile de jute humide afin d'éviter qu'il ne sèche trop vite et craque.

Photo du lissage du contour à la truelle à coins

Une fois que le béton de la dalle est bien sec, on peut défaire le coffrage. Selon la décoration que l'on veut obtenir, on peut y mettre un crépi comme celui que l'on met sur un solage de maison.