Faire la pose du faux plancher


Comment faire l'installation du revêtement de faux plancher

Le faux plancher, ou faux parquet, est le sous-plancher qui est construit directement sur les solives de la charpente de la maison. On fait habituellement la construction des faux planchers avec un revêtement en panneaux de contreplaqué, mais peut aussi être fait de bois compressé ou en panneaux d'aggloméré.

Pour faire la pose des panneaux du faux plancher correctement, la technique est d'alterner les joints, ce qui va augmenter la solidité de la surface, comme pour l'installation du revêtement de plancher d'une terrasse. On commence donc par un panneau entier, mais la seconde bande sera débutée par un demi-panneau.

Il faut aussi fixer le contreplaqué de façon perpendiculaire par rapport aux solives de la charpente du plancher, ce qui augmente encore la solidité.

Selon le couvre-sol qu'on va utiliser, on doit utiliser une certaine épaisseur de panneaux. L'épaisseur minimum du contreplaqué à utiliser est de 5/8 de pouces, ce qui permet d'y fixer un plancher de bois franc, installer un parquet flottant, ou simplement y mettre un prélart. Pour un couvre-plancher de carrelage, on doit utiliser au minimum du contreplaqué de 3/4 de pouces, ou en ajouter une autre couche sur le faux plancher existant. Si l'épaisseur du faux plancher n'est pas suffisante, les joints des carreaux de céramique risquent de craquer si celui-ci peut osciller.

Plan de la pose des panneaux pour un faux plancher

Lors de la rénovation d'une salle de bain, on va souvent ajouter une nouvelle couche de panneaux sur le faux-plancher existant, pour ensuite y mettre du carrelage. Ce travail de rénovation est souvent plus difficile, car on doit découper des panneaux de formes plus compliqués, qui vont épouser la surface entre les différents meubles comme la baignoire, la vanité, la douche en coin...

Quand le revêtement de plancher est solide comme du bois, en HDF ou MDF, ou autre matériel qui ne moule pas, on peut utiliser des panneaux de plus basse qualité. Si on utilise un couvre-plancher de vinyle, de plastique, ou mettre du tapis, on doit avoir une surface bien droite. On doit donc utiliser des panneaux appelé sélect, dont un des côtés est bien lisse, ou utiliser un scellant afin de remplir les trous de la surface et les joints entre les panneaux.

Les panneaux pour construire un faux plancher ont habituellement un contour rainuré qui permet de les emboîter emsemble. Une partie des couches de bois qui forme le panneau dépasse le rebord d'un demi pouce, ou tenon, et le côté opposé aura une fente, appelé mortaise. On va donc insérer le tenon dans la mortaise, ce qui forme une surface plus solide, et empêcher l'espace entre les solives de bouger si on marche sur le joint. Naturellement, on place les panneaux afin de pouvoir frapper sur la mortaise, et ainsi faire entrer le tenon dans le panneau précédent. On utilise un 2x4, qu'on met contre le rebord, afin de ne pas endommager la mortaise, lorsqu'on le frappe avec un marteau ou un maillet pour le faire entrer en place.

Pour couper les panneaux qui vont former le faux-plancher, on utilise une scie ronde électrique. Pour les fixer en place, on utilise des vis à plancher qu'on installe avec une perceuse électrique. Il faut poser les vis pour qu'elles soient légèment enfoncées dans le panneau, pour ne pas faire de bosses dans le couvre-plancher.

Une fois que le faux plancher est construit, on vérifie que tout est bien fixé en place, et que rien ne dépasse de la surface. Si on fait la pose d'un plancher de bois franc, on peut procéder à son installation directement sur celui-ci. Si on fait la pose d'un couvre-plancher de prélart, ou autre revêtement de vinyle ou de plastique, on doit appliquer un scellant pour rendre la surface bien lisse. Pour la pose de tuiles de plancher adhérantes, il est capital d'avoir une surface parfaitement lisse.

Faire la pose du revêtement d'un faux plancher est un travail de bricolage assez facile à faire soi-même. La partie la plus difficile de ce travail de menuiserie est de bien mesurer et couper les panneaux. Il faut simplement utiliser son ruban à mesurer pour bien revérifier les mesures tracées avant de procéder à la coupe des matériaux de construction qu'on utilise.