Ajouter une porte dans un mur intérieur

Rénovation  

Comment modifier la charpente d'un mur intérieur pour ajouter une porte

Modifier la charpente d'un mur intérieur pour y ajouter une porte est un travail de rénovation assez facile à exécuter soi-même. Il faut juste prendre les bonnes précautions pour le faire de façon sécuritaire.

La charpente d'un mur est parfois porteuse, ce qui veut dire que la cloison supporte la charpente de la maison au dessus d'elle. Si on veut modifier un mur porteur, il faut soutenir la section de charpente qui est assise dessus, sinon, l'ossature de bois risque de bouger et de se déformer.

Selon la position de la porte dans le mur, la modification de l'ossature pour y ajouter le linteau et les montants, est assez facile à faire. Cependant, si il y a des fils électriques ou de la tuyauterie, cela peut compliquer les travaux considérablement. On regarde donc si il y a des prises électriques ou interrupteurs près du trou qu'on veut créer.

Si on installe une petite porte intérieure, ou si le mur n'est pas porteur, on peut procéder sans ajouter de braises à la structure. Si c'est un mur porteur, et qu'on veut faire l'ouverture pour une porte double, ou qu'on veut installer une porte patio, il faut braiser la charpente pour l'immobiliser afin de la modifier sécuritairement. On va habituellement utiliser des poutres et des poteaux ajustables pour supporter temporairement l'ossature du toit ou du plancher supérieur.

Il faut donc identifier si le mur est porteur ou non. Si le mur à modifier se trouve au centre de la maison, dans un sens ou dans l'autre, il est fort probable que ce soit un mur porteur pour les solives du plancher ou pour le toit. Un mur porteur aura souvent les colombages, ou montants, disposés aux 12 pouces, ou il aura une double sablière. Au sous-sol, une poutre et des poteaux de soutiens seront habituellement installés sous la division porteuse. Avant de procéder à la modification de la charpente du mur, il faut être sûr à 100% si c'est un mur porteur.

On va ouvrir le mur pour exposer la charpente à modifier et avoir assez de liberté de mouvement. Comme on doit démolir une section, on peut enlever les plinthes et quarts de ronds qui passent où on fait la modification. Le trou dépend de la grandeur de la porte, il faut donc calculer l'espace nécessaire pour construire la charpente de la porte dans le mur.

On trace donc le trou sur le mur avec un crayon, en utilisant un niveau pour que ce soit bien droit. Puis, on utilise un couteau tout-usage pour couper et arracher le gypse du trou qu'on veut aménager pour travailler. Une fois qu'on doit modifier l'ossature du mur, si il est porteur, on fait l'installation des braises.

On enlève les montants, puis avec une scie va-et-vent, on coupe la sole, ou lisse, de façon à clouer le montant intérieur de la porte au bout de celle-ci, plus l'espacement des cales d'ajustement. On pose les montants extérieurs, qui vont de la sablière à la sole, puis on ajoute ceux de l'intérieur qui vont du sol au linteau. Pour un mur porteur, on utilise un linteau en 2x10, mais pour une simple division, un 2x6 est suffisant.

Plan d'assemblage de la charpente pour une porte

Une fois l'ossature du mur assemblée, on peut enlever les braises, si il y a lieu, et faire la pose de la porte intérieure dans la charpente modifiée. Il ne reste ensuite qu'à refaire le revêtement mural autour du trou, et finir en faisant la pose de l'encadrement de la porte et probablement la pose d'un seuil.




Recherche personnalisée
 
 

@2005-2014