Enlever le revêtement du toit


Enlever le vieux revêtement de bardeaux

Avant d'enlever votre vieux bardeau, il faut inspecter le toit pour des sections plus molles, donc peut-être du contreplaqué à remplacer. Il faut prévoir assez de conteneurs pour les débris, l'entreprise en location de conteneurs de votre région peut vous aider à évaluer vos besoins.

Quand vous démolissez le revêtement de bardeau, les clous et autre débris roulent en bas de la pente et tombent sur le sol ou dans la gouttière.

Mettre des toiles sur le sol évite d'avoir plein de petits morceaux de déchets et de clous à ramasser à la fin des travaux de rénovation.

Les bardeaux sont cloués avec des clous à toiture qui ont de grosses têtes plates. Ils ont aussi une ligne de petites gouttes de goudron sur le dessus, pour que la partie décorative colle sur le bardeau du dessous et devienne comme une grosse membrane d'une seule pièce.

Photo de contreplaqué abîmé à réparer

Il est possible que vous n'ayez pas accès au conteneur à déchets des deux côtés du toit. Commencez par le côté qui n'y donne pas accès, et envoyez les déchets du côté du toit où il se trouve. Vous ne marcherez donc pas sur le nouveau bardeau pour aller jeter les déchets. Naturellement cela aide à avoir une surface moins lisse et dangereuse pour marcher.

Photo de l'outil pour enlever le vieux bardeau

Vous enlevez le bardeau du pignon et, avec une pelle plate, vous enlevez les bardeaux en glissant la pelle dessous. La pelle sert de levier et rend la tache beaucoup plus facile.

Photo de l'arrachage du bardeau à toiture

Si vous le relevez tranquillement, vous pourrez l'enlever en plus grosses sections et ainsi avoir moins de petits déchets.

Photo des déchets sur le toit en démolition

Avec la pelle vous enlevez le vieux bardeau du haut vers le bas, en faisant attention à ne pas endommager les larmiers le long de la corniche. Les tuyaux et cheminées qui sortent du toit sont entourés d'une garniture de métal, le solin, placé sous les bardeaux, elle dépasse d'un bon 6-12 pouces et est cloué dans le contreplaqué, il faut faire attention et les laisser en place.

Photo d'une ventilation une fois le bardeau du toit enlevé

Une fois les bardeaux enlevés du toit, un bon coup de balai pour enlever les petites roches qui peuvent vous faire tomber en roulant sous les pieds. On va inspecter le contreplaqué du toit pour des signes de faiblesse ou autres dommages. Remplacez ou réparez ce qui semble affecté de la charpente, corniches ou autres boiseries, ainsi que les larmiers, puis vous êtes prêt à poser le bardeau d'asphalte sur le toit.