Pose de lambris au plafond


Faire la pose de lambris sur le plafond

La pose de lambris sur un plafond est un travail très similaire à l'installation d'un plancher de bois franc. Les lambris sont des planches de bois franc comme le chêne et l'érable, ou en bois mou comme le pin, mais aussi en matière plastique comme le PVC. Pour qu'elles soient plus décoratives, elles comportent habituellement un motif découpé.

Pour l'utilisation au plafond, il est souvent préférable d'utiliser des lambris de PVC, qui ne changeront pas de couleur avec le temps. Les lamelles sont clouées en place en utilisant des clous à finition. On peut les installer à la verticale, à l'horizontale, ou en angle de 45 degrés, selon le cachet décoratif que l'on veut obtenir.

Si on utilise des lambris de bois, on doit laisser les paquets de lattes reposer plusieurs jours dans la pièce où on va les installer. Le bois va gonfler ou rétrécir selon l'humidité ambiante, et ceci va leur permettre d'adopter le même taux d'humidité que l'endroit où on va les installer. Si elles sont posées trop humides, les lattes vont rétrécir quand elles sèchent, et un jour va alors se former entre les joints de celles-ci. Si le bois est trop sec, il va gonfler quand il va s'humidifier et faire gondoler la surface.

On doit commencer par faire l'installation de fourrures, afin de former un jeu d'air qui permet une aération derrière les planches qui vont former le plafond. Cela assure qu'il n'y aura pas formation d'humidité et de moisissure entre les matériaux du plafond.

Les rebords d'une latte de lambris sont découpés avec un coté femelle (Mortaise), et un coté mâle (Tenon). L'emboîtement du tenon dans la fente de la mortaise permet de clouer les planches d'un seul côté, et de camoufler les clous.

Plan de la pose de lambris au plafond

Les clous sont plantés à un angle de 45 degrés dans le coin du tenon du lambris. On emboîte ensuite la mortaise de la latte suivante sur la partie mâle de la planche précédemment clouée.

Plan de pose de lambris mural

On emboîte les lattes de façon bien serrée, mais on coupe les planches des extrémités en laissant un jour de 1/4 de pouce entre le plafond et les poutres ou les murs. Ce jour d'espacement sera ensuite camouflé par la pose de gorges et quart de rond de finition. Pour faire la coupe des lambris, on doit utiliser une scie à onglets électrique qui va produire une coupe bien droite et propre.

Plan du lambris de départ

La première planche est clouée directement dans la fourrure du plafond, en plantant les clous au travers de la mortaise, près du rebord. On va cacher ce clou de départ en installant une gorge dans les coins.  On doit toujours vérifier que l'alignement des joints entre les planches est droit et égal. Certains lambris de bois peuvent avoir de minimes différences de largeurs en séchant, qui une fois accumulé, cause des courbes entre les différents rangs de lattes.

Pour avoir moins de perte de matériel, on utilise la partie restant d'une coupe pour démarrer un nouveau rang de lambris. Naturellement, on va s'assurer de bien alterner les joints entre les lattes, et ne pas en mettre plusieurs joints en ligne trop près les uns des autres.

Une fois que le travail de pose est terminé, on va faire l'installation des gorges aux coins des poutres et des murs. Si on a utilisé des lambris de PVC, le travail est terminé, mais si on a utilisé du bois, on doit appliquer une teinture ou un vernis afin de le protéger.