Les masques respiratoires de sablage, filtres ...


Le masque de protection respiratoire

Les masques respiratoires servent à filtrer les poussières en suspension dans l'air, et certains servent à filtrer les vapeurs nocives selon le modèle. Le fait de voir de la poussière en suspension dans l'air signifie qu'on en respire une bonne quantité.

Les particules qu'on respire peuvent se coller aux parois des poumons, et devenir la cause de problèmes respiratoires importants. Une protection de filtration est nécessaire pour tous travaux de sablages, la pose de laine isolante, l'application d'uréthane, utilisation de colles qui dégagent des vapeurs...

Les masques de filtration des poussières sont de petits morceaux de tissus en forme de bonnet, auquel une bande de métal est collée, pour épouser la forme du nez. Une bande élastique qu'on passe autour de la tête permet de le tenir en place. Ils sont habituellement jetables, et empêchent une bonne partie des poussières de passer, mais ne sont pas vraiment étanche à 100 %.

Photo d'un masque respiratoire de sablage
Masque pour filtrer la poussière dans l'air

Les masques respiratoires de filtration des poussières sont utilisés par les entreprises d'ébénisterie, pour le sablage de plancher de bois franc, et autres domaines où la poussière est présente, mais sans exagération.

Pour les environnements aux poussières très nocives, comme l'amiante, un masque à filtre interchangeable est nécessaire. Ils sont faits d'un latex qui se moule au visage, et comportent une ou deux prises d'air qui se dévissent et contiennent les filtres. C'est vraiment important d'avoir une bonne protection pulmonaire pour éviter de respirer des particules libres dans l'air.

Photo d'un masque respiratoire contre les vapeurs nocives
Masque respiratoire contre les vapeurs nocives

Pour les vapeurs nocives, comme celle que produisent la colle ou les vernis à plancher, il existe des masques à filtres de carbone. Ils sont très efficaces, mais naturellement, ces filtres sont plus dispendieux et ont une durée de vie assez courte.

Naturellement, on doit bien ventiler la pièce où on travaille, et bien évaluer le danger afin d'utiliser le masque de protection respiratoire qui convient.