Les panneaux électriques


Le panneau électrique pour disjoncteurs ou fusibles

Le panneau électrique est une petite armoire de métal dans laquelle sont installés les fusibles, ou disjoncteurs, qui nous permettent d'ouvrir ou fermer l'alimentation en courant d'un circuit électrique de la maison. Il sert au branchement du câble d'alimentation principal du réseau électrique, et à brancher les câbles qui vont acheminer le courant aux pièces et accessoires de la maison.

Le branchement des fils des différentes phases du réseau électrique se fait dans un interrupteur/disjoncteur principal, qui permet de couper complètement l'alimentation électrique de la maison. Le disjoncteur principal peut être séparé, ou intégré dans le panneau électrique.

Les 3 fils d'alimentation du réseau provenant du disjoncteur principal, deux vivants (noir et rouge) et un neutre (blanc), sont reliés aux bornes de branchements des plaques de distribution du panneau. L'installation d'un disjoncteur va le mettre en contact avec la ou les plaques de distribution.

Panneau électrique résidentiel

L'électricien y dispose une quantité variable de disjoncteurs, selon le nombre de circuits d'alimentation indépendants installés dans la maison. Au Canada, il existe deux types de disjoncteurs qu'on peut y installer, soit 120 volts pour les prises et lumières, ou 240 volts pour les plinthes électriques, le poêle, la sécheuse...

Lors de l'achat d'un panneau électrique, la description dira qu'il a une capacité de 40/80 espaces par exemple. Un espace sert à installer un disjoncteur simple de 120 v, pour un maximum de 80 unités de ce type. Un disjoncteur de 240 v est double, et va occuper deux de ces emplacements, pour un maximum de 40 unités de ce type. On peut installer les deux types de disjoncteurs, et obtenir une combinaison qui va permettre entre 40 et 80 unités.

La configuration des espaces permet d'utiliser un disjoncteur simple, qui va connecter à une seule phase (fil vivant noir), ou d'un disjoncteur double qui va entrer en contact avec les deux phases (un fil noir et un fil rouge). L'alimentation du circuit est ensuite branchée au disjoncteur, en y reliant le fil noir pour un câble d'alimentation de 120 v (14AWG/2), ou le noir et le rouge pour un câble d'alimentation de 240 v (14AWG/3). Le fil neutre (blanc) du câble ne passe pas par le disjoncteur, et est simplement fixé à une barre commune. La même chose pour le fil de mise à la terre qui est vissée directement sur une borne commune au fond du panneau.

L'ampérage d'un panneau électrique détermine la puissance maximum que l'entrée électrique va pouvoir fournir aux différents circuits qui alimentent la maison en courant, sans faire sauter le disjoncteur principal. Un panneau de 200 ampères pourra fournir le double du courant qu'un panneau de 100 ampères. Selon le nombre de circuits à 120 v des pièces, le nombre de plinthes chauffantes, les prises de sécheuses et de poêles... l'électricien va calculer et déterminer le besoin en électricité, afin de commander et installer le bon type de panneau électrique.

L'installation d'un panneau électrique doit être faite selon les normes strictes du code du bâtiment. Comme il comporte un danger potentiel pour l'installateur, et un risque d'incendie futur en cas de problèmes, on doit faire appel à un électricien qualifié pour s'assurer d'une installation conforme et sécuritaire.