Le mortier


Le mortier sert à la maçonnerie

Le mortier est utilisé pour bien des projets de maçonnerie. Il sert à la pose de briques, de blocs de ciment, pour faire un crépi sur la fondation d'une maison... Le mortier sert à coller les pierres, les briques... ensemble comme la colle blanche est utilisée pour le bois.

Le mortier est un mélange de ciment, de sable et d'eau pour produire une pâte malléable qui va durcir et devenir solide comme de la pierre.

Selon l'utilisation, les proportions de sable et de ciment et d'eau changent. Pour faire un crépi de solage, c'est environ 50-50, par exemple.

Il existe donc différents mélanges de mortier et il faut se procurer le bon pour que le travail soit durable. Un mortier trop résistant ne va pas être bon pour le gel et le dégel par exemple.

Les principaux types de mortiers sont identifiés par une lettre qui en détermine l'utilisation. Le mortier de type N est le plus fréquemment utilisé pour le briquetage, la pose de blocs, les cheminées, le jointoiement... il est de résistance moyenne.

Pour plus de résistance, le mortier de type S est utilisé pour les trottoirs, la fondation, pour la pose de blocs et de briques qui forme un mur de soutien et de retenue. Pour plus de solidité, comme pour un mur de pierre, le type M est un mortier encore plus solide.

Photo de l'utilisation d'une grosse perceuse électrique pour mèler le béton

Il existe du mortier blanc, pour la pose de blocs de verre. Pour la pierre à feu, un mortier réfractaire va résister à la haute température, pour la construction d'un foyer. Les différents mortiers sont manipulés avec une truelle.

La préparation, la quantité d'eau varie selon le mortier, il faut donc vérifier le mode d'emploi sur le sac du manufacturier. Il est préférable de le mélanger en petite quantité pour qu'il ne durcisse pas trop vite. On peut aussi ajouter du colorant pour obtenir une couleur de mortier qui va participer à la décoration de votre ouvrage de maçonnerie.