Construire un balcon en bois


Comment faire la construction d'un balcon en bois

Faire la construction d'un balcon en bois est un travail de menuiserie qu'il faut entreprendre correctement. Il faut juste de l'habileté manuelle, un plan, l'outillage et les matériaux pour faire le travail.

Quand le balcon est construit en même temps que l'ossature en bois de la maison, c'est un travail vraiment facile. Il suffit de faire le balcon en porte-à-faux, donc qui n'a pas de pattes, car il dépasse de la charpente du plancher comme s'il en faisait partie. On utilise donc des solives plus longues pour construire la charpente du plancher et ainsi dépasser hors du mur de la maison et former l'ossature en bois du balcon.

Mais ajouter un balcon après la construction d'une maison est un travail de rénovation un peu plus compliqué. Selon la méthode utilisée pour la construction du balcon, on va devoir faire un peu de démolition.

La première option c'est de le faire en porte-à-faux, et il dépasse donc dans le vide sans pattes. On va donc ajouter des solives côte à côte avec celle de l'ossature du plancher, et les laisser dépasser dans le vide de la largeur du balcon. On laisse la même longueur de solive dans le plancher que celle qui dépasse hors du mur de la maison, pour avoir un bras de levier raisonnable. Donc, pour un balcon en bois qui sort de 48 pouces de la maison, on va utiliser du bois de charpent d'une longueur de 96 pouces.

Plan d'un balcon en porte à faux

La seconde option est de faire un balcon fixé au mur extérieur et soutenu par des poteaux de bois sur les coins extérieurs, comme pour la construction d'un patio. On a donc juste à couper une partie du revêtement extérieur, afin d'exposer le contour de la charpente du plancher, pour y fixer le plancher du balcon avec de grosses vis à bois. Si c'est un solage en ciment, on utilise une perceuse à percussion avec une mèche à ciment pour le percer, et on utilise de gros boulons pour y fixer le balcon. On doit donc commencer par planter des poteaux dans le sol pour y fixer l'ossature du balcon qu'on assemble au sol.

La façon la moins coûteuse est de faire un balcon en bois qui est en porte-à-faux, car on n'a pas besoin de base et de pattes. En plus, il est plus décoratif et aura une apparence moins massive.

Comme on doit fixer les solives du balcon aux solives du plancher, on va passer par le plafond sous celui-ci. Pour faciliter le travail, on coupe une section de 48 pouces par la largeur du balcon dans le gypse du plafond pour l'enlever et ainsi exposer les solives du plancher supérieur. Si il y a de la laine isolante, on l'enlève pour en refaire la pose après la rénovation.

Afin de savoir ou couper le revêtement extérieur de la maison, on utilise une perceuse avec une mèche à bois, pour percer un trou sur le rebord des solives extérieures, et ainsi tracer la forme du balcon à l'extérieur. On utilise une scie alternative, pour découper la forme de la solive qu'on ajoute dans la charpente. Comme on veut obtenir une légère pente, on doit utiliser des solives un peu plus petites que celle du plancher. Si le plancher est fait avec des solives de 2x8, on utilise des 2x7 ou des 2x6.

On passe ensuite la solive dans l'ouverture qu'on a découpée, et on la fixe à celle du plancher avec des clous vrillés, en laissant une légère pente pour que l'eau s'égoutte. On pose les deux solives des extrémités, pour les fixer ensemble avec la solive du bout qu'on met immédiatement droite avec un niveau. On peut ainsi fixer et ajuster les autres solives du centre plus facilement.

Une fois l'ossature en bois du balcon terminée, il ne reste qu'à bien colmater les ouvertures qu'il peut y avoir autour des solives. L'étanchéité est importante pour éviter l'infiltration d'air, d'eau ou d'insectes dans la maison. Puis on fait la pose du revêtement de balcon, que ce soit des planches de bois, du panneau de contreplaqué ou de fibre de verre. Les dessus pour balcons en fibre de verre moulée d'une pièce sont de plus en plus utilisés.

Naturellement, un balcon doit avoir une protection pour éviter les chutes, et on doit faire la pose d'une balustrade, ou garde-corps. Si le balcon est accessible par le jardin, on fait l'installation d'un escalier et la pose d'une rampe pour qu'il soit sécuritaire. Si le revêtement est en bois extérieur, il faut malgré tout appliquer une protection pour le bois afin qu'il dure plus longtemps. Si le bois est neuf, il faut attendre quelques mois avant d'appliquer une teinture ou une peinture extérieure sur le balcon.

Faire la construction d'un balcon en bois nécessite souvent qu'on fasse la démolition d'une section de plafond, ou qu'on creuse pour couler des pattes de ciment. Je préfère tirer les joints de gypse et repeindre ensuite, pour éviter d'avoir des pattes à mon balcon. Les deux options sont valides, et c'est souvent la décoration extérieure qu'on veut obtenir qui va déterminer le style de balcon et le travail à faire.